Sébastien Ogier est seulement sixième du rallye de Suède, qui s'est achevé samedi. Le Français de Volkswagen termine à 4'29"9 de son coéquipier Jari-Matti Latvala, vainqueur en 3h00'31"1 et qui s'empare des rênes du championnat.


Jari-Matti Latvala était le plus costaud. (Reuters)

Le mal étant fait depuis vendredi, on peut admettre que Sébastien Ogier a limité la casse. "J’ai commis une erreur stupide, disait-il pour expliquer sa malheureuse sortie de piste, sur le site du WRC. J’étais dans une position parfaite pour remporter le rallye mais je n’étais pas assez concentré sur la première spéciale. Ça n’a pas pardonné." Au final, le champion du monde termine sixième à 4’30’’ de son coéquipier Jari-Matti Latvala. Il était encore septième au départ de l’avant-dernière spéciale.

Le Gapençais n’a malheureusement pas réussi à grappiller quelques points supplémentaires lors de la Power Stage. Il y a pris la plus mauvaise place, c’est-à-dire la quatrième. "Je suis stupide. J’ai fait le plus dur jeudi alors que j’étais premier sur la route. Je devais juste avancer vendredi mais j’ai fait une erreur bête, c’est une erreur pour l’avenir: il faut être vraiment concentré." Cette fameuse saute d’attention du matin, il n’est pas le seul à y avoir succombé: Andreas Mikkelsen, encore à la lutte avec Latvala samedi, a dilapidé ses dernières chances de succès de la même façon.

H. Solberg: "Ogier est plus rapide que moi"

Lors de la 18e spéciale, la 2e du jour, le Norvégien a concédé une trentaine de secondes à cause d’un mur de neige. Latvala a alors pu gérer son avance à peu près tranquillement sur les 6 dernières spéciales, pour finir avec exactement 53’’6 de moins que Mikkelsen. Mads Ostberg a même failli s’intercaler en deuxième position, ne terminant qu’à six secondes du Norvégien sur le podium. Au général, la mauvaise opération de la semaine est évidemment pour Ogier, même s’il a donc réussi à chiper ces deux points in extremis à Henning Solberg.

"Ogier est plus rapide que moi, je dois respecter ça", admet simplement le Norvégien qui inscrit ses six premiers points de l’année. Le Français de Volkswagen est certes nettement mieux loti avec ses 35 unités, mais il lâche la tête du général à Latvala qui compte 40 points. Ostberg, très rentable avec les 3 points supplémentaires de la Power Stage, est lui à 30 unités. La prochaine escale du championnat du monde a lieu dans un mois au Mexique, pour la première épreuve sur terre de la saison 2014.