Cinq pneus éclatés à Silverstone, et voilà la FIA qui a déjà adapté les règles pour éviter que cela se reproduise. Si une réunion avec les différentes équipes est toujours prévue mercredi à Paris, la Fédération internationale a déjà annoncé que les tests pour les jeunes pilotes seront ouverts à tous, afin de permettre le développement des gommes Pirelli.


Pirelli, des gommes en question. (Reuters)

Le Grand Prix d’Angleterre a donc été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Charlie Whiting, le directeur des courses, a admis avoir songé à sortir le drapeau rouge dimanche, tandis que Jean Todt a immédiatement sorti l’artillerie lourde pour éviter qu’un tel scénario puisse se reproduire. "J’ai une réunion avec des responsables de Pirelli, qui vont évidemment étudier tous les incidents des derniers jours et vont venir avec des propositions urgentes mercredi prochain, où une réunion importante se tiendra avec toutes les équipes", avait immédiatement plaidé l’ancien patron de la Scuderia Ferrari sur Canal+.

Il a été plus loin que ça, puisque la Fédération internationale a indiqué dès mardi que les tests initialement réservés aux jeunes pilotes, du 17 au 19 juillet à…Silverstone, seront finalement ouverts à tous les pilotes et pourraient même être allongés d’un jour. "Nous avons pris la décision de permettre aux équipes de venir avec les pilotes à même de développer les pneus, afin de résoudre les problèmes du Grand Prix d’Angleterre. Je pense que c’est une décision appropriée pour régler les problèmes", a ainsi confirmé Jean Todt, qui a par ailleurs demandé des garanties à Pirelli pour que le souci ne se répète pas en Allemagne le week-end prochain.    

La réunion prévue mercredi va néanmoins servir à arrondir les angles auprès de certaines écuries, qui souhaitent un retour en arrière quant à la règlementation sur les pneumatiques. Une modification du règlement sera ainsi doublement à l’ordre du jour, dans la mesure où les écuries doivent ratifier cette modification. La FIA souhaite par ailleurs faire évoluer une autre règle, pour que l’unanimité ne soit plus de mise pour faire évoluer les pneumatiques en cours de saison. Enfin, malgré ces évolutions, Mercedes ne participera pas aux "rookie tests" comme prévu initialement.