Phase 4: Le montage du chassis

IMG_5162

Après la vérification que le chassis est bien plat, nous allons commencer le montage. Pour cela, n'oubliez pas d'avoir toujours le réglement à porté de main.

IMG_5163

On positionne le support moteur , bien verifier que ce dernier passe parfaitement dans l'emplacement du chassis, il doit bouger sur 1mm de partout. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez utiliser une petite lime, mais attention, si un marque apparait au contrôle technique, la voiture sera refusée.

IMG_5164

Une fois la vérification du support, vous le monter sur le chassis, vous pouvez utiliser les vis CH54, CH53 ou encore les CH54B pour les vis avant. Sur l'arrière, vous monter le kit de suspension. (Dans un avenir proche, je ferai un article spécial sur les suspensions et comment les regler). Vous pouvez également monter des suspensions laterales.

IMG_5165

Puis le train avant, le guide et le train arrière (Des articles speciaux arriveront prochainement pour le montage et reglages des guides, train avant et train arrière)

IMG_5166

Le moteur avec son Pignon, pour 2013, nous pouvons utiliser des 11D ou des 12D. Attention, le réglement nous oblige à monter le moteur avec la partie ouverte vers le haut, ce qui nous oblige un branchement des cables à l'envers.

IMG_5171

Toujours bien verifier la carrosserie avec le chassis. De plus le moteur, ne doit pas depasser du chassis, tout doit être bien plat.

Vous monter le pneus avant, les PT19. Il est utile de bien savoir monter le moteur et la transmission, car vous aurez tout cela à faire durant le contrôle technique. 30 min.

IMG_5177

La dernière chose, le cablage et le montage d'un micro-rupteur et d'un fiche  pour le kit lumière.

IMG_5178

Rodage de la transmission et paliers, axe......

IMG_5181

Vous finissez le montage et direction la piste pour les reglages de comportement de la voiture.

Attention, un reglage d'une voiture Porsche 962KH A ne sera jamais le même qu'une Porsche 962 KH B, vous devez faire les regalges pour toutes les voitures, en partant de zéro à chaque fois.

Enfin, ne pas oublier que le jour de la course, vous devrez affiner ces réglages suivant le pilotage de vos coéquipiers, l'idéal est de regler la voitures au mieux pour le pilote le plus faible de l'équipe, car à défaut de gagner des tours, il en perdra le moins possible.

Voilà, c'est finis pour cet article, si vous avez des questions ou plus de détails sur tel ou tel phase, n'hésitez pas à me contacter et je ferai un article sur ce blog et/ou sur le Mag l'Actu Slot Racing......